N°H44 – Tous professionnels de santé

DEPISTAGE ET PREVENTION
DU HANDICAP AUDITIF DE L'ADULTE

Dernière mise à jour :

Dépistage chez l’adulte

• L’otospongiose, l’otite chronique et les surdités génétiques sont les causes les plus fréquentes chez l’adulte jeune.

La presbyacousie ou surdité liée à l’âge est un processus normal de vieillissement des structures neurosensorielles du système auditif. Elle affecte environ 65% des adultes à 65 ans. Cependant 1/3 des sujets en a conscience.

Une évaluation des fonctions auditives est intégrée au bilan de santé obligatoire dès 70 ans.

QUEL QUE SOIT L’ÂGE, RÉALISER LES TESTS DEVANT DES :

FACTEURS DE RISQUE :
(voir fiche Handiconnect «Étiologies, Diagnostics différentiels et Points de vigilance de la surdité»)
Antécédents familiaux de troubles de l’audition.
Otite chronique.

Traumatisme sonore répété (milieu professionnel, écoute à haut niveau sonore,…).

Prise de médicaments ototoxiques.
Traumatisme du rocher.
Barotraumatisme.
FACTEURS DE RISQUE :

Gêne à la compréhension de la parole, majorée dans un environnement bruyant. La personne fait répéter.

Acouphènes.
Son de la télévision augmenté.

Sons du quotidien non perçus (téléphone, sonnette,…).

Retrait social voire dépression. Évitement des situations de difficultés de communication.

Aggravation du déclin cognitif de la personne âgée.

QUELS TESTS ?

ACCESSIBLES À TOUS ET AU MOINDRE DOUTE :
Application Höra (Cf. «Pour en savoir plus»).
Questionnaires auto-administrés (HHIE-S, SSQ, AVEC chez le sujet âgé …).
Autodépistage par téléphone ou sur internet.

QUE FAIRE EN CAS DE TEST ANORMAL ? OU EN CAS DE DOUTE CHEZ UN ADULTE JEUNE ? OU EN CAS DE SURDITÉ UNILATERALE ?

LE PATIENT EST ADRESSÉ À UN ORL POUR :

Audiométrie tonale et vocale dans le silence et, si possible, dans le bruit. 

En cas de discordance entre l’audiométrie tonale et vocale, « j’entends mais je ne comprends pas », réaliser Potentiels évoqués auditifs (PEA) et Oto-émissions acoustiques (OEA) pour le diagnostic d’une neuropathie auditive (représente 10% des surdités).

DÉPISTAGE DE LA SURDITÉ EN MILIEU PROFESSIONNEL

• Surveillance médicale et information des travailleurs : réglementées par le Code du travail.

• Choix des mesures de protection, repérage des situations à risque, dépistage d’une surdité à l’embauche ou sur suspicion : conduits par le médecin du travail.

• En cas de surdité détectée : orientation vers un ORL et démarche pour obtenir une RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) par le médecin du travail.

PRÉVENTION

Du handicap auditif DE L’adulte

Surdité professionnelle : cf supra.

Surdités ototoxiques: aminosides, diurétiques, chimiothérapie (voir Fiche Handi’connect « Étiologies des surdités »).

• Prévention des facteurs de risques cardiovasculaires.

• Traumatismes sonores : la perte auditive induite par le bruit est irréversible. Le port d’une protection auditive est recommandée dans les activités de loisirs comme le bricolage et la chasse.

POUR UNE ÉCOUTE SANS RISQUE

RECOMMANDATIONS DE L’OMS :

• Diminuer le volume sonore : ≤ 60 % du volume maximum (Smartphones, lecteurs MP3, concerts…).

• Réduire les temps d’exposition aux bruits : moins de 8h à 85dB (circulation automobile) ; 28’ à 115 dB (concert).

• Faire des courtes pauses pendant l’écoute.

POUR EN SAVOIR PLUS

DOCUMENTATION
Guide d’information et de prévention. Le dépistage des Troubles Auditifs – Journée Nationale de l’Audition consulter
Fiche HandiConnect H42 « Surdité : étiologies » consulter
HAS, Fiches –repères « EHPAD – du repérage à l’accompagnement: déficience auditive » consulter
Surdité professionnelle, Médecine du travail consulter
Recommandations de l’OMS: « écouter sans risque » 2015 consulter
« je protège mes oreilles du bruit », les recommandations OMS accessibles aux personnes avec déficience intellectuelle dans SantéBD.org : une boîte à outils pédagogiques pour mieux comprendre la prévention en santé, consulter
Action Connaissance FOrmation pour la Surdité (ACFOS)  consulter
OUTILS
Test auditif : Höra consulter
Vidéo « Comment accueillir les personnes sourdes ou malentendantes en milieu médical » Filière maladies rares SENSGENE consulter
RESSOURCES
Centre national d’information sur la surdité : Surdi Info service consulter
Fondation Pour l’Audition consulter
Union des Associations Nationales pour l’Inclusion des Malentendants Et Sourds (UNANIMES) ; Union qui fédère de nombreuses associations consulter    
Fédération Nationale des Sourds de France (FNSF) consulter
SOS Surdus – Plateforme d’écoute et soutien à distance pour le public sourd – malentendant – devenu sourd consulter

Contributeurs

Cette fiche a été co-construite et validée par le groupe de travail HandiConnect « Surdité » dont les membres sont : Christel Carillo
(psychologue AP-HP, Hôpital Pitié-Salpêtrière), Agathe Coustaux (Fondation Pour l’Audition), Dr Laetitia Esman (généraliste, Unité
d’accueil et de soins de sourds, CHU Purpan, Toulouse), Françoise Galiffet (assistante sociale), Dr Vincent Gautier (urgentiste, Société Française de Santé en Langue des Signes), Dr Bénédicte Gendrault (pédiatre), Dr Alexis Karacostas (psychiatre, PH honoraire), Dr. Natalie Loundon (ORL pédiatrique AP-HP, Hôpital Necker), Cédric Lorant (Unanimes – Union des Associations Nationales pour l’Inclusion des Malentendants et des Sourds), Dr Sandrine Marlin (génétique clinique, AP-HP, Hôpital Necker), Dr Isabelle Mosnier (ORL, AP-HP, Hôpital Pitié Salpétrière), Arnaud Porte (Fondation Pour l’Audition), Caroline Rebichon (psychologue en ORL pédiatrique, AP-HP, Hôpital Necker), David Rousseff (AFG – Association François Giraud), Antoine Sterckeman (intermédiateur, AP-HP, Hôpital Pitié Salpétrière).

Mentions légales

Sa réalisation et sa mise en ligne en accès libre ont été rendues possibles grâce aux soutiens de la
CNSA
et des
Agences Régionales de Santé
.

HandiConnect est un projet porté par l’association CoActis Santé et ses partenaires. Tous droits de reproduction, de représentation et de modification réservés sur tout support dans le monde entier. Toute utilisation à des fins autres qu’éducative et informative et toute exploitation commerciale sont interdites. ©CoActis Santé