Accueil > Fiches et conseils > Polyhandicap : Prévalence et étiologies

N°H3 – Tous professionnels de santé

Prévalence et étiologies
du polyhandicap

Dernière mise à jour :

Prévalence

DU POLYHANDICAP

Le polyhandicap est une entité (à la différence du plurihandicap), qui associe de façon intriquée des déficiences et incapacités. Il peut résulter de plusieurs types de causes. Il existe peu de données sur la population polyhandicapée en France. Lorsqu’elles existent, elles sont à considérer avec prudence (âge de la population étudiée, année de l’estimation, périmètre de l’étude, définition du polyhandicap, etc).
Les données disponibles en France évoquent une prévalence comprise entre 0.7 et 1/1000.
L’incidence est de 900 cas d’enfants polyhandicapés diagnostiqués par an.
Le polyhandicap dû à une lésion cérébrale congénitale et fixée est le plus fréquent avec 80 à 90 % des cas.

Étiologies

du polyhandicap

Il y a 20% à 30% d’étiologies inconnues pour les personnes polyhandicapées qui naissent actuellement.

CAUSE ANTÉNATALE (env 60%) :

Causes génétiques (syndrome malformatif, maladie métabolique, dégénérative)
Malformation cérébrale, pathologies vasculaires, embryo-foetopathies infectieuses (rubéole, CMV, VIH, toxoplasmose)
Foetopathies toxiques (médicaments, drogue, alcool)

ORIGINE POSTNATALE (env 8%) :

Infections (méningites, encéphalites), pathologies inflammatoires (encéphalites autoimmunes),
Traumatismes, noyades, morts subites rattrapées, AVC..
Pathologies métaboliques ou neurodégénératives

CAUSE PÉRINATALE (env 32%) :

surtout liée à la grande prématurité

Asphyxies périnatales, hémorragies, encéphalopathies hypoxo-ischémiques, (séquelles de grande prématurité ou de dysmaturité),
Lésions cérébrales acquises suite à hypoglycémies sévères, ictères nucléaires et infections, et aussi AVC néonataux chez nouveau-nés à terme

FACTEURS DE RISQUE

Prématurité, grossesse gémellaire, placenta praevia
Micro ou macro céphalie, retard de croissance intra utérin (RCIU)
Hypertension artérielle maternelle, consanguinité

POUR EN SAVOIR PLUS

Le polyhandicap n’est pas en soi une maladie rare, mais certaines étiologies le sont. D’où la présence parmi les références ci-après, de documents spécifiques «maladies rares».

Documentation

• « La personne polyhandicapée, la connaître, l’accompagner, la soigner » – CESAP –
coordination éditoriale Ph.Camberlein, Pr. G. Ponsot. Editions Dunod (2017).

• Le portail Orphanet propose un inventaire des maladies rares, un répertoire des associations et services aux patients, un répertoire des professionnels et institutions, des centres experts : Consulter
• Les PNDS (Protocoles Nationaux de Diagnostic et de Soins), à consulter sur le site de la HAS : Consulter L’objectif d’un PNDS est d’expliciter aux professionnels concernés la prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale actuelle et le parcours de soins d’un patient atteint d’une maladie rare donnée. Les PNDS comportent une partie « synthèse destinée au médecin traitant ». PNDS générique « Polyhandicap » Mai 2020 : Consulter
Lettre de cadrage « L’accompagnement de la personne polyhandicapée dans sa specificité », HAS, ANESM, Mars 2018 Consulter

Contributeurs

Cette fiche a été co-construite et validée par le groupe de travail HandiConnect « Polyhandicap » dont les membres sont :
Pr Thierry Billette de Villemeur (Hôpital Trousseau – Filière DéfiScience), Dr Catherine Brisse (Hôpital La Roche-Guyon – CESAP),
Dr Marie Hully (Hôpital Necker – Filière DéfiScience), Dr Gabriel Enache (Envoludia), Dr Bruno Pollez (Association Ressources Polyhandicap Hauts-de-France), Isabelle Ardouin (APF France handicap), Élisabeth Célestin (Parent expert), Cyrielle Claverie (La Croix-Rouge française), Évelyne Combaluzier (Comité d’Etudes, d’Education et de Soins Auprès des Personnes Polyhandicapées_CESAP), Pascale Olivier (Centre de Ressources Multi Handicaps_CRMH), Laurence Decup (CRMH), Anne Hugon (Filière DéfiScience), Laure Nitschmann (Institut Motricité Cérébrale), Brigitte Villedieu (Envoludia), Marie-Christine Tézenas du Montcel (Groupe Polyhandicap France_GPF).

Mentions légales

Sa réalisation et sa mise en ligne en accès libre ont été rendues possibles grâce aux soutiens de la CNSA et des Agences Régionales de Santé.

HandiConnect est un projet porté par l’association CoActis Santé et ses partenaires. Tous droits de reproduction, de représentation et de modification réservés sur tout support dans le monde entier. Toute utilisation à des fins autres qu’éducative et informative et toute exploitation commerciale sont interdites. ©CoActis Santé

Ce contenu vous a plu ? Conservez-le !

Pour lire le fichier au format pdf, il vous faudra utiliser un logiciel tel qu'Adobe Acrobat Reader

Ce contenu vous a été utile ? Dites le nous !

Grâce à vos votes et vos retours sur nos fiches conseils, nos équipes améliorent en continu les contenus que nous vous proposons

(Score : +3 || 3 avis reçus)

Vous souhaitez recevoir des informations sur l’actualité HandiConnect ? Laissez-nous vos coordonnées

* Nom & Prénom :

* Mail :

* Profession :

* Fonction :

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Handiconnect dans le but d’avoir un historique en cas de bug du fournisseur de mails. Elles sont conservées pendant 6 mois et sont destinées uniquement à notre usage dans le cadre de votre demande de contact pour le projet Handiconnect. Nous refusons toute commercialisation sous quelque forme que ce soit de vos informations personnelles. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant contact@handiconnect.fr.
 

© HandiConnect | Tous droits réservés