Accueil > Fiches et conseils > Suivi et soins bucco-dentaires pour le chirurgien dentiste

N°S1 – Chirurgien dentiste

SUIVI ET SOINS BUCCO-DENTAIRES
FICHE POUR LE CHIRURGIEN-DENTISTE

Mise à jour : Mai 2019

LA CONSULTATION

En amont : 

• Transmettre des supports / questionnaires à renseigner avant la consultation
• Demander à l’aidant de préparer la consultation avec des supports visuels ou sonores adaptés (ex : fiches SantéBD)
• Proposer une photo de l’équipe et du cabinet

• M’assurer que la circulation est aisée dans les locaux + signalétique adaptée

• Si besoin, proposer une « consultation blanche » pour que le patient puisse se sentir en confiance

• Impliquer tout le personnel du cabinet dentaire : depuis le secrétariat jusqu’à l’assistant dentaire

• Être vigilant à éviter l’attente en salle d’attente, qui peut être très anxiogène

SI LE PATIENT NE PEUT PAS COMMUNIQUER FACILEMENT

IL NE VIENDRA PAS SEUL : 

Mais avec son aidant qui l’assiste pour les actes de la vie quotidienne : un membre de sa famille ou un professionnel de l’institution où il réside.

 

Utiliser la présence et les connaissances de l’aidant pour :
♦ aider à adapter la communication et à comprendre le patient

♦ savoir si des soins dentaires ont déjà été effectués et comment

♦ décrire comment sont réalisés d’autres soins (ex: prises de sang, ECG, etc…)

PENDANT LA CONSULTATION

• Utiliser des fiches illustrées expliquant comment sont réalisés les soins, par le biais de photos, de dessins ou de pictogrammes

 

• Alterner mes regards vers le patient et son aidant

 

• Laisser du temps pour que l’aidant traduise et questionne le patient

 

• M’assurer que le patient voit mon visage quand je lui parle ou utiliser des masques transparents

• Faire attention à l’environnement pour éviter les stimuli anxiogènes : pas de lumière dans les yeux, instruments hors de vue…

 

• En cabinet libéral, si mon patient est en siège coque, réaliser les soins sans le  transférer, pour des raisons de sécurité et médicales (douleurs induites)

Pour gérer l’anxiété et la douleur, je peux

• Mettre en place une prise en charge de la douleur même si le patient ne se plaint pas  
• Communiquer de façon thérapeutique, pour favoriser la détente du patient et baisser son anxiété et/ou sa douleur (mots simples, débit de paroles et gestes), proposer des distracteurs (musique, vidéos, jeux sur tablette ou téléphone…)  
Utiliser des techniques d’accompagnement ou de sédation  techniques cognitivo-comportementales, hypnose, relaxation, sédatif, MEOPA): il est possible de prendre en charge le patient même si je ne suis pas équipé de MEOPA (qui n’est pas toujours la technique de choix)  
• Si nécessaire, décider d’une prémédication anxiolytique: si le patient a déjà un traitement, voir avec son médecin traitant pour adapter sa pré-médication. Sinon, limiter à l’ Hydroxyzine Chlorhydrate  
• Proposer de fractionner les soins en plusieurs séances (ex : détartrage) pour une meilleure acceptation

Les troubles de la communication et de la compréhension empêchent certains patients d’appréhender la finalité des soins et peuvent générer une forte anxiété, entraînant des mouvements incoordonnés et des comportements problèmes

Le patient peut être sensible aux lumières, bruits, odeurs du cabinet (penser aux lunettes de soleil, casques anti-bruit, miroir…)

Pour assurer l’éducation thérapeutique, Je peux : 

ACCOMPAGNER LE PATIENT ET LES AIDANTS À LA GESTION DES SOINS QUOTIDIENS :

 

• Demander aux patients de montrer comment ils se brossent les dents et donner des recommandations individuelles

 

• Faire une démonstration sur le patient : il est important que l’aidant adopte une position confortable pour lui et la personne aidée

 

Montrer aux aidants comment procéder (en gardant à l’esprit qu’ils n’ont parfois aucune connaissance de base sur l’hygiène dentaire)

 

• Si nécessaire, adapter le manche de la brosse à dents , en lien avec
l’ergothérapeute ou l’aidant ou l’éducateur pour améliorer la prise en main

• Insister sur l’importance de brosser « toujours de la même manière au même moment » et de l’associer à une activité agréable (ex : musique…)

 

• Prendre le temps de désensibiliser certaines zones (réflexe nauséeux, hypersensibilité au toucher…) en lien avec l’orthophoniste

 

DISTRIBUER DES FICHES SANTÉ BD pour former les aidants à une bonne hygiène bucco-dentaire. Voir

 

Porter le discours que « ASSURER DES SOINS DE BOUCHE, C’EST S’ASSURER UNE BONNE SANTÉ GÉNÉRALE». Même dans un contexte de gastrostomie, il faut brosser les dents

> POUR ORIENTER LE PATIENT, JE PEUX CONTACTER :

Le Conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes , pour connaitre le/s réseaux de ma région :
http://www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/grand-public/reseaux-de-soins/les-principaux-reseaux-de-soins.html

L’association Santé Orale et Soins Spécifiques (SOSS) pour la santé bucco-dentaire des personnes en situation de handicap qui répertorie les réseaux bucco-dentaires spécialisés: www.soss.fr

Pour en savoir plus

Supports pour préparer aux soins dentaires :
• SANTEBD (enfants et adultes) : Consulter
• SANTE TRES FACILE (trisomie 21) : Consulter
• SPARADRAP (enfants) : Consulter
• Les outils PASO (Autisme et Santé Orale, Sohdev) : Consulter
• « Ben le Koala » : application gratuite, initialement destinée aux enfants avec autisme – Consulter

Rapport « Accès aux soins bucco-dentaires », Ordre National des Chirurgiens-dentistes, 2018
> Consulter

Guide de recommandations « Hygiène bucco-dentaire & handicap », SOHDEV

> Consulter

Contributeurs

Cette fiche a été coconstruite et validée par le groupe de travail HandiConnect « Bucco-dentaire » dont les membres sont :
Dr Anne Abbe Denizot (Union Française de Santé Bucco Dentaire _ UFSBD), Dr Sahar Moussa Badran (CHU Reims), Dr Amelie Brion (Réseau Soins Dentaires Spécifiques Bretagne), Dr Fréderic Denis (CHRU Tours), Dr Elsa Meyer Kiansky (réseau Handicap Prévention et Soins Odontologiques d’Ile De France – Rhapsod’if), Dr William Martin ( Réseau Handident Paca), Dr Michel Staumont (Réseau Handident Hauts de France) , Céline Champain (Réseau de Services pour une Vie Autonome_RSVA), Eric Magnier (l’association Santé Orale et Soins Spécifiques _ SOSS), Caroline Laurendon (Réseau Santé Bucco-Dentaire & Handicap Rhône-Alpes_SBDH RA), Mounia Santou (assistante dentaire), Dr Sandra Zalinski (ACSODENT, Pays de la Loire).

Mentions légales

Sa réalisation et sa mise en ligne en accès libre ont été rendues possibles grâce aux soutiens de la CNSA et des Agences Régionales de Santé.

HandiConnect est un projet porté par l’association CoActis Santé et ses partenaires. Tous droits de reproduction, de représentation et de modification réservés sur tout support dans le monde entier. Toute utilisation à des fins autres qu’éducative et informative et toute exploitation commerciale sont interdites. ©CoActis Santé

Ce contenu vous a plu ? Conservez-le !

Pour lire le fichier au format pdf, il vous faudra utiliser un logiciel tel qu'Adobe Acrobat Reader

Ce contenu vous a été utile ? Dites le nous !

Grâce à vos votes et vos retours sur nos fiches conseils, nos équipes améliorent en continu les contenus que nous vous proposons

(Score : +11 || 13 avis reçus)

Vous souhaitez recevoir des informations sur l’actualité HandiConnect ? Laissez-nous vos coordonnées

* Nom & Prénom :

* Mail :

* Profession :

* Fonction :

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Handiconnect dans le but d’avoir un historique en cas de bug du fournisseur de mails. Elles sont conservées pendant 6 mois et sont destinées uniquement à notre usage dans le cadre de votre demande de contact pour le projet Handiconnect. Nous refusons toute commercialisation sous quelque forme que ce soit de vos informations personnelles. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant contact@handiconnect.fr.
 

© HandiConnect | Tous droits réservés